Actualités

img

La médiation par visio-conférence, c’est possible !

avril 2021

Face à la crise sanitaire que nous subissons, pourquoi prendre des risques ? La procédure de médiation peut parfaitement se mener par visio-conférence. Et même, celle-ci peut permettre, en cas de situation très conflictuelle, de mieux réguler le débat…

La médiation en visio-conférence, ça se passe comment ?

Le recours à la visio-conférence ne change rien à la procédure habituelle de la médiation, qu’il s’agisse des premières rencontres de préparation, menées avec chaque partie séparément, ou des séances « plénières », qui réunissent l’ensemble des intervenants : elles se tiennent simplement par écrans interposés. Au fil des échanges, le médiateur reste l’arbitre de la parole, qu’il distribue équitablement de manière à ce que tous les sujets soient mis sur la table (virtuelle), sans heurts ni blocages, jusqu’à la validation du compromis final.

À noter que l’outil de visioconférence préserve évidemment la confidentialité des échanges (accès à la réunion par code secret, chiffrement des données, etc.).

Tirer parti d’une visio-conférence

Les mois passant, nous nous sommes peu à peu familiarisés avec la visio-conférence… et certaines de ses limites : outre qu’elle nous prive de chaleur humaine, elle pénalise la spontanéité de nos échanges. Cependant, ces défauts peuvent être des atouts dans un cadre formel comme celui d’une procédure de médiation, qui suppose que la parole soit organisée et mesurée. Dans le cas des différends impliquant une forte charge émotionnelle pour les parties prenantes, l’écran crée aussi une mise à distance qui peut permettre à chacun de mieux maîtriser ses affects et à la fois de se sentir plus libre dans ses prises de parole. Enfin, l’outil impose naturellement aux intervenants de structurer leurs propos et de se centrer sur l’essentiel. L’analyse du litige et les échanges pour parvenir à un accord de résolution peuvent y gagner en densité et en efficacité. L’écran joue ainsi un véritable rôle de catalyseur, qui redouble celui du médiateur.

Conclusion : les contraintes sanitaires ne doivent pas interrompre le règlement de vos litiges et différends, bien au contraire !

Voir tous les articles

« Mes champs d'intervention privilégiés : l'énergie, l'environnement, la sécurité et le risque industriel. »

      Contactez-moi

fabienne@fcmediation.fr

06 75 70 96 58

  Linkedin